Développement personnel

Trouve le courage d’aller parler à la fille qui te plaît

C’est Robin du podcast Etudiant Libre. Aujourd’hui je vais te donner des conseils pour trouver la force d’aller parler à la fille qui te plaît.

La timidité est souvent vue comme quelque chose qu’on a à la naissance et difficile à changer. Pourtant la timidité n’est pas innée mais acquise. Je ne vais pas te mentir, reprendre confiance en soi et être moins timide prend du temps. Mais ce n’est pas pour autant que c’est impossible. Même si ça sera long, tu verras tes progrès et cela te motivera pour aller encore plus vite pour accomplir cet objectif. Mais comment faire pour combattre sa timidité avec les filles ? Comment la surmonter ?

La timidité freine beaucoup de personnes et de gars comme toi dans leurs interactions sociales et donc aussi dans la séduction. Je pense que, comme moi il y a peu, quand tu croises une fille qui te plaît, tu es incapable de l’aborder.  Juste l’idée de t’en approcher t’en empêche. Tu as même peut-être repéré une fille à la fac. Tu connais déjà son prénom mais tu n’as jamais réussi à vraiment lui parler de manière confiante et attirante.
Je pense, comme pour moi avant, aller parler à une fille est de loin l’épreuve du quotidien la plus difficile. Je me rappelle que j’avais peur de ne pas savoir quoi dire.  Le pire aurait été qu’il y ait un blanc ou autre chose de gênant. Au fond, le fait d’aller voir cette fille la touchera sûrement. Elle est peut-être timide et attendait que tu fasses le premier pas.

Le problème d’être timide

Un homme et une fille qui discutent

Le grand problème des mecs timides c’est qu’ils se persuadent d’être timide. Parfois des gars n’étaient pas timides au collège ou lycée. Mais en arrivant en études sup’, ils sont malheureusement entrés dans un cercle vicieux et sont devenus super timide en s’auto-persuadant que c’était le cas.

Le véritable souci, c’est que quand tu te convaincs que tu es timide, ça ne te donne aucune motivation. Tu n’as aucune force pour aller voir les autres car tu penses que c’est inutile et que tu connais déjà le triste résultat. Déjà, aucune rencontre n’est pareille. Elles sont toutes différentes et on ne peut pas prédire le résultat de chacune d’entre elles. Il faut commencer par arrêter ce cercle malsain qui ne te met pas dans de bonnes conditions.

Se mettre à l’aise

La première chose à faire sera de se mettre à l’aise quand tu abordes quelqu’un. Il faut que ça devienne une habitude, quelque chose de simple à réaliser. L’habitude s’acquiert par la pratique et donc le passage à l’action. Je parle ici de parler un petit peu de toi à une fille que tu croises en soirée ou dans la rue, mais sans la déranger. Il faut juste entamer une discussion toute simple, de quoi te permettre de voir que c’est pas si difficile. Au fur et à mesure, le fait d’aller parler à une fille te paraîtra normal comme tu peux le faire avec tes potes. C’est à ce moment-là que tu auras réussi le plus gros du boulot.

Je sais que ça peut paraître bête mais si c’était si facile, tu aurais déjà abordé cette fille, et pourtant non. C’est parce qu’aborder une fille qui nous plaît vraiment est de loin le challenge le plus dur. Même si cette fille nous connaît peu, il est probable que ce soit un échec. Et si on échoue et qu’on voit qu’il ne se passera jamais rien entre nous, cela va nous anéantir. Donc il vaut mieux t’y préparer en commençant progressivement.

Demander son chemin à une fille pour s’entraîner

Rue avec du monde

Tu peux commencer très simplement comme juste demander ton chemin à une inconnue dans la rue. Imagine que tu fais ce petit exercice 5 fois par jour, cela te prendra une dizaine de minutes. Pour elles, tu resteras un simple inconnu un peu perdu. Par contre, cette action sera devenue pour toi un automatisme et tu n’auras plus peur d’aller parler à une fille.

Ensuite pour augmenter la difficulté de ce petit exercice, tu peux te forcer à faire un petit compliment à cette fille. Rien de bien méchant et pas grand-chose donc tu ne risques rien. Quand tu vas la complimenter, elle va sûrement être un peu gênée, te dire un « merci » tout bas et tu pourras ensuite la remercier et partir. Tu ne l’as ni dérangée ni été un gros lourd. Tu l’as juste remerciée en la complimentant ce qui est juste gentil. Pour cette fille tu auras été un garçon charmant qui lui a demandé son chemin en souriant. Tu te sera même comporté en vrai gentleman en la quittant avec ton petit compliment.

Arrêter de se mettre trop la pression

Couple assis sur un banc

Puis viendra le moment où tu seras un peu plus à l’aise mais avec toujours un peu de stress. C’est normal mais il faut prendre ce stress plus comme une motivation qui va te permettre d’aller voir cette fille. Il ne faut pas se dire que si c’est difficile une fois, ça le restera. Ce sont les premières fois qui sont difficiles et surtout LA toute première fois.

Pour finir, je pense que comme beaucoup d’autres gars timides, tu te mets de la pression. Ça arrive à chaque fois que tu veux passer à l’action et ça te bloque. Pourtant cette pression devrait être motrice et te pousser à passer à l’action. Donc prend ton courage à deux mains et lance-toi. Oublie ta peur, le fait que tu puisses échouer. Ne pense pas à après, pense au moment présent, au moment où tu choisiras enfin d’aller lui parler.
Je suis absolument convaincu que tu es un gars super et que tu as plein de choses à offrir. Si je crois en toi, c’est que tu dois aussi croire en toi.

Je ne vais pas te promettre que tout va toujours bien se passer et que tu vas pouvoir séduire n’importe quelle fille. Par contre, je te promets que tu seras fier de toi malgré un potentiel échec. Tu auras trouver la force de te bouger les fesses, de faire un effort pour être toi, au naturel. Ta personnalité et ton caractère sont uniques donc fais-en une force motrice. Quand tu rencontreras une fille qui s’en rendra compte et tombera amoureuse de toi, tous les efforts que tu auras faits jusqu’ici trouverons leur véritable récompense.

J’espère que ce nouvel épisode t’a plu ! Si tu veux un peu plus de détail, je t’invite à écouter la version audio de l’épisode 5 du podcast. Tu peux aussi le partager à tous tes amis qui auraient éventuellement besoin de ces conseils.

Prend soin de toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *